NOX

Long-métrage
Paris, France
5 110 € levés sur 5 000 €
102%
184 coprods
Campagne bouclée
le 15 avril 2014

Le pitch

Léon, un vieil acteur usé veut en finir. Cette pièce sans queue ni tête, cet étrange public… Pourquoi dit-on qu'il a le rôle principal alors qu'il n'a pas de réplique? Babet Traller trouvera t-elle une issue à ce monde insensé? Encore faudrait-il savoir qui elle est, et si même, elle existe.

le porteur de projet

Gladys Glover Paris, France voir mon profil

Présentation du projet

RUETASILAER – REALISATEUR

Qui est Jean-Michel Hua ? Ancien apprenti philosophe égaré dans les plis et les replis de l’œuvre de Kierkegaard, comédien formé sur les planches du cours Florent, publicitaire repenti, banquier refoulé, auteur de formats courts grinçants pour C+… Son identité intrigue.

Inquiet, sous ses dehors souriants, de nos réalités individuelles et collectives, il trace un parcours jalonné de chausse-trappes et de faux-semblants, seulement guidé par une mise en question permanente.


NOITARIPSNI – INSPIRATION


NOX est né de la lecture du livre d’Oliver Sacks, L’homme qui prenait sa femme pour un chapeau, qui décrit des personnes souffrant de lésions cérébrales de l’hémisphère droit. Contrairement aux maladies frappant le côté gauche, siège des fonctions intellectuelles principales (classer, faire des catégories, compter…), ces troubles laissent intactes les capacités logiques du patient. Ce n’est pas son aptitude à comprendre le monde qui est affectée, c’est le monde lui-même qui est altéré et vidé de sa substance. Ces malades continuent de penser rationnellement dans un monde qui ne l’est plus. Jean-Michel s’est inspiré des expériences du neurologue pour créer un imaginaire désaccordé.


? NEIDEMOC – MICHAEL LONSDALE

Léon est interprété par Michael Lonsdale, comédien au charisme inoubliable, qui marque chacun de ses films d’une présence, d’un style, d’un ton inimitables. Ses rôles (chez Buñuel, Eustache, Losey, Beauvois) révèlent un goût pour un cinéma ambitieux, déconcertant et anticonformiste. «Votre script me laisse perplexe» a-t-il dit à Jean-Michel lors de leur première rencontre, «et c’est pour ça que je vais le faire.»


Il est entouré de personnalités hautes en couleurs: Edwart Vignot (comédien collectionneur dandy), Juliette Cousin (comédienne lyrique à l’humour insolite), Jean Doridot (spécialiste en hypnose), Laeticia Ayrès (chanteuse, mais muette dans NOX) et une équipe technique enthousiaste et talentueuse.


L'ÉQUIPE DU PROJET

PROREUTS DU POTREJ

Jean-Michel Hua est auteur, réalisateur et interprète deplusieurs séries de formats courts pour Canal+ : SEVICES PUBLICS, 8 HEURES CONO, BROTHER & BROTHER. NOX est son premier film. Sa société, 181°, produit des fictions TV et des publicités.


Gladys Glover est une société de production créée en 2009 par Sonia Buchman et Nicolas R. de la Mothe. Elle a notamment coproduit Le Roi de l’évasion d’Alain Guiraudie (sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs en 2009) et développe actuellement les prochains long-métrage de Pablo Agüero, Sonia Buchman et Stéphane Allagnon, ainsi qu’un documentaire de Wang Bing. Elle vient de remporter le Lion du meilleur documentaire à la Mostra de Venise 2013 pour Double Play de Gabe Klinger. Ses courts-métrages sont régulièrement diffusés à la télévision et dans les principaux festivals.


Gengiskhan Production a été fondée en 2012 par Line et Jean-Baptiste Bruceña. Passionnés par le scénario de NOX, ils ont souhaité donner à Jean-Michel les moyens de tourner son film. Un beau projet qui s’ajoute aux 5 autres courts-métrages produits cette année : Entretien d’embauche - comédie burlesque de Nicolas Novak et Philippe Orreindy, Le Nettoyeur - film noir burlesque de Alexandre Villeneuve, Hard Drive - film de gangster de David Azencot et Sami Biasoni, David et Bethsabée - film expérimental de Laurent Bazin, lauréat du prix du jury au Festival Impatience 2013 au Théâtre du Rond-Point, et Good Bye L’Elysée – pastiche de David Azencot, Baptiste Margontier, et la troupe du dézapping de Canal+.