Story of a Guy

Court métrage Lorient, France
1 506 € levés sur 1 500 €
100 %
37 coprods
Campagne bouclée
le 20 août 2015
Partager ce projet :

Le pitch

Un homme seul, qui a quitté son quartier d’enfance quelques années auparavant, revient chasser les fantômes de son passé qui n’ont cessés de croître depuis la mort de sa mère et de sa fiancée. Entre un père alcoolique et un frère délinquant, il vient éradiquer la source de ses tourments.

Le porteur de projet

JLVPROD Lorient, France voir mon profil

Présentation du projet

STORY OF A GUY




Bonjour à toutes et à tous, très cher(e)s coproductrices / coproducteurs.


Cela fait maintenant deux ans que je travaille sur ce projet, et je souhaite, enfin, commencer la production. Elle se déroulera intégralement à Lorient dans le Morbihan en Bretagne.



SYNOPSIS


Un homme, la trentaine, calme, roule sur les longues routes bordant la côte. Il a l'air détendu, serein. Mais quand il revient dans le quartier où il a connu la zone, la violence au point de perdre les femmes de sa vie, sa mère et sa fiancée, le calme laisse place au tumulte. Pourquoi revient-il voir son père alcoolique et son frère délinquant dans un quartier qu'il a fuit une dizaine d'années auparavant ? Quelle est l'issue de ce retour ?



POURQUOI TOUT CE TEMPS ?


Le projet est un road-movie et un thriller. Je me réfère à des films qui font date dans l'histoire du cinéma comme Vanishing Point, Bullit, Two Lane Blacktop… C'est alors que s'est imposé à moi la nécessité de prendre un mythe américain de la route : une Mustang coupé de 1965, voiture la plus filmée de tous les temps.





DES PRECISIONS SUR LE FILM.



Ce film sera tourné intégralement dans le pays lorientais à l'aide d'un Canon 5D Mark ii. Le rendu sera donc en HD 1080p. L'ambiance du film sera dans des lumières orangées, code largement emprunté au western américain et à l'esprit de la conquête de l'ouest, mais aussi à la peinture de Claude Le Lorrain, William Turner ou plus récemment Alex Katz...


Claude Le Lorrain - Port de mer au soleil couchant, 1639.


Alex Katz - Sunset 5, 2008.




Première phase de repérage, 2015.


LE ROAD MOVIE


Le mythe américain de la route et son fantasme ont toujours pris une part importante dans ma création et mon imaginaire. Les notions de mouvement et de déplacement me fascinent depuis longtemps tant par leurs richesses, leurs intérêts que par leur symbolique codifiée emprunte de rêves.

Les road-movies américains des années 60/70 interviennent dans mes recherches cinématographiques ainsi que dans mon travail en général comme une évidence et une référence majeure, et plus particulièrement ici pour le film que je souhaite réaliser. Le titre anglais Story of a guy souligne mon désir de rendre un hommage direct à cette culture américaine qui signifie beaucoup pour moi dans son rythme, sa démonstrativité et son style. Cette fascination est due à un condensé d’images positives d’une fuite en avant, comme une échappatoire vers un monde meilleur et paradoxalement rattrapé par la réalité. Glissant dans les paysages d’Alex Katz, ces vraies peintures en mouvement, ou réel spot de pub trash de la pop culture me procurent l’envie de m’évader et d’amener avec moi les spectateurs dans cet exode métaphorique et sensoriel.

À l’aide d’une évidence vitale pour les amateurs du road trip américains, la voiture, vecteur de ces voyages enrichissants et initiatiques, devient une alliée toute indiquée pour un voyage physique, métaphysique et introspectif. La voiture est un personnage à part entière puisqu’elle amène la notion du «fidèle destrier» si indispensable à la traversée de ces paysages si usités mais toujours aussi fantasmagoriques. Comme un spectre manifeste du passé fendant la lueur du couchant, l’automobile, emblème essentiel et fondamental de la culture US, amène cette idée de mouvement nécessaire dans la recherche de la liberté et de la richesse tant extérieure qu’intérieure. Il est important pour moi, dans l’intention de ce film, que le spectateur puisse ressentir un sentiment de liberté, de légèreté et de contemplation.

Ma volonté de ne citer ni les noms des personnages principaux, ni les lieux et dates précises, résulte d’un désir de transposer cette culture et ces paysages US aux paysages français et plus particulièrement, aux paysages bretons. Natif et sensible à cette région , je tente néanmoins d’universaliser au mieux mon propos et ma vision. J’essaie alors de faire en sorte que les spectateurs puissent imaginer cette histoire dans n’importe quelle région du globe, à n’importe quelle époque et surtout, qu’ils puissent s’identifier aux personnages afin de s’approprier les contextes divers dans lesquels évolue l’intrigue et où se trouvent de manière sous-jacente certains codes de la mécanique hollywoodienne.



Voici un clip publicitaire que j'ai réalisé, qui vous montrera mon univers (cliquez sur le lien) :

Clip publicitaire Rick Harel


Rick Harel : Kardinal to last, 2013


LE THRILLER, ENTRE RÉALITÉ ET FICTION

L’histoire de ce film et son scénario, prend racine sur cette idée d’un ailleurs «idéal» semblable à l’American Dream. Ayant rêvé de nombreuses fois de traverser ces contrées fascinantes j’avais l’envie d’écrire sur cette notion d’une Amérique en France. Paradoxalement à ce fantasme je désirais y injecter quelque chose d’intime et de plus personnel. Pour moi, le seul lien plausible entre ces deux pays et ces deux cultures, était mon histoire personnelle car elle pourrait ainsi fondre l’aspect fictionnel de cette rêverie à la réalité d’une vie et d’un regard qui sont les miens. Ici, ce regard deviendrait alors vecteur d’un sentiment profondément français.
Intégrer mon histoire, enfin du moins la prendre comme source de départ sans vraiment parler d’autofiction, est une manière d’inscrire la narration de ce film dans un contexte national actuel avec un regard critique. Il est important pour moi de savoir glisser sur le spectre fictionnel tout en conservant une trame réaliste. Les limites entre les deux, étant très perméables et parfois floues, peuvent apporter aussi bien un équilibre troublant à un film qu’un déséquilibre agréable et subtile. Et des sujets tels que les liens sociaux, l’abandon et l’isolement souvent associés à cette notion de réalisme, que je tente ici de souligner, sont un héritage direct de cette pensée et d’une certaine réflexion sur le cinéma français qui les transcrit et les explore avec implication et sensibilité. (NB : Un prophète de Jacques Audiard).

Suivant cette idéologie et cette réflexion personnelle sur notre cinéma national, ces notions d’abandon et de solitude «morbide» deviennent chez moi une évidence à traiter. Les contextes sociaux rudes et très réels d’une société en crise comme la notre font partis du quotidien et viennent alors directement s’opposer à l’idée d’évasion que je propose dans la version du standard américain. Sans prétention aucune de dresser un portrait précis d’une société en souffrance spirituelle je souhaite parler du malaise d’un homme, enfermé dans ses souvenirs qu’il vient chasser. La confrontation entre mouvement et staticité entre en jeu. D’une part le mouvement de la liberté fantasque, physique et mécanique et d’autre part la staticité d’un emprisonnement mémoriel et d’une stagnation en rapport direct avec la réalité sociale actuelle. Ce film est une sorte de communication, d’échange entre deux vision différentes qui sont reliées par un seul et même personnage. À savoir ici, le protagoniste. Le personnage détient en lui les aspects manichéens mouvement/staticité, emprisonnement/liberté, douceur/violence, homme/machine/animal, ville/nature qui sont les axes principaux de mon film.



Merci à vous toutes et tous pour votre lecture et votre soutien tant moral que financier.


Et pour finir un petit aperçu des prémices de la bande originale créer par Fred Reby :

Théme musical Story of a Guy


Frédéric Reby, créateur de la bande originale.

L'équipe du projet

le casting

l'équipe

  • Jérémy Leudet Scénariste, réalisateur Marie Raud Assistante réalisateur Nicolas Desverronnières Cadreur, directeur de la photo Site web Frédéric Reby Bande Originale Site web

À quoi va servir l'argent ?

OK
A partir de 1 500 €
+

Avec ce budget nous pourrons financer une partie de la location de la Mustang, qui est, il faut le dire, la pierre angulaire du film.

A partir de 2 000 €
+

Avec ce budget, la location est totalement assurée pour le bonheur et le soulagement de tous.

A partir de 2 500 €
+

Avec ce budget nous paierons tous les frais d'essence et d'assurance de la Mustang.

A partir de 3 000 €
+

Avec ce super budget de blockbuster nous pourrons, en plus d'avoir un mythe américain sur le plateau, prendre soin de l'équipe technique.

A partir de 5 000 €
+

MIDAS !!! Toute l'équipe sera rétribuée, choyée, aux petits oignons et toute la production sera de qualité supérieure et surtout la post-production.

Actualités

Devenez Parrains de Story of a Guy. Pour toutes celles et ceux qui ont déjà soutenu le projet je vous propose de gagner plus de cadeaux en parrainant un ami, un membre de la famille ou toute personne éventuellement intéressée par le projet. Chaque coproducteurs parrainant deux personnes minimum recevra un pack cadeau supplémentaire, à savoir une invitation à la soirée de fin de tournage, une invitation à la projection publique du film et des goodies. Ils nous reste 15 jours avant l'échéance et nous y sommes presque. Alors je compte sur vous pour faire du bruit et profiter des avantages du parrainage. Chaque parrain devra me faire connaître les noms des filleul(e)s pour que je puisse valider les contreparties. Merci à tous pour votre soutien et c'est grâce à vous que ce projet sera possible.

Bravo et merci à tous ! Grâce à votre soutien nous sommes déjà à 470€ de financement en seulement 8 jours. Il ne reste plus que 44 jours pour arriver au 1er palier de 1500€. Nous pouvons le faire !!! Déjà, grâce à votre participation, nous avons remporté le vote facebook qui nous offre une visibilité d'une semaine sur la home-page du site en tant que vainqueur du sondage. C'est vraiment génial de se sentir soutenu de la sorte. Alors merci à tous de continuez à diffuser le lien et l'info autour de vous. Vous êtes tous des champions et ensemble on fera un super film à n'en pas douter. A très bientôt les amis.

Aujourd'hui (mercredi 1er Juillet), mes très chers amis c'est l'anniversaire de notre musicien en chef FRED REBY. Pour cela je vous invite chaudement à aller écouter sa musique sur sa page soundcloud : https://soundcloud.com/fr-d-ric-reby Merci pour votre soutien, déjà 230€ en deux jours c'est vraiment super. Go on.

Coprods (37)

Voir tous

Voir tous