Sages-Femmes

Documentaire Fanjeaux, France
6 692 € levés sur 6 000 €
112 %
205 coprods
Campagne bouclée
le 20 décembre 2016
Partager ce projet :

Le pitch

Ce film aborde le thème des naissances respectées en donnant notamment la parole à des sages-femmes. Celles-ci et d'autres intervenants témoignent de leurs expériences, de la puissance, du pouvoir de la femme qui donne la vie et du respect qui devrait entourer chaque naissance.

Le porteur de projet

Sandra Fanjeaux, France voir mon profil

Présentation du projet

MERCI à vous tou.te.s !!

N'hésitez pas à nous suivre sur Facebook (facebook.com/sagesfemmesfilm)
ou via notre site internet sagesfemmes-lefilm.com pour suivre la production du film :).

News / F.A.Q.

J'ai reçu plusieurs questions ces derniers jours, notamment au sujet du thème de mon film. Je tiens à préciser que par "sages-femmes", j'entends bien évidemment celles et ceux qui en ont fait leur métier. Mais ce n'est pas tout. Je vais donner, d'une manière plus générale, la parole à des personnes qui "connaissent les femmes" : les femmes elles-mêmes, les parents et les professionnels de la périnatalité.

Une autre question qui m'a été posée plusieurs fois : "Est-ce un film sur les accouchements à domicile (AAD) ?". Non, nous n'allons pas réaliser un documentaire sur les AAD mais un film sur les femmes qui accouchent dans le respect, quelque soit le lieu de naissance.

Le film


Jusqu'à présent, nous avons déjà réalisé quatre interviews pour ce film.

J’ai entendu un homme et des femmes parler de confiance, de puissance féminine, d’autonomie et de responsabilisation, de ré-appropriation, de bien-être de l’enfant, de simplicité, d’amour, de savoir, de douceur, d’intimité, de libre-choix, de beauté de la nature, de respect – du corps de la femme, de ses idées, du père de l’enfant, etc. Ce ne sont pas que de beaux mots. C’est la réalité qui se glisse dans l’acte de mettre au monde un enfant… J’aimerais que de nombreuses personnes entendent ces mots, puissent y trouver de l’inspiration, du courage, du savoir et de l’énergie.

Je souhaite continuer à recueillir des témoignages de femmes et d’hommes, qui vont à contre-courant d’une culture à laquelle je n'adhère pas, celle de la surmédicalisation de la naissance.


L'idée et les débuts

En 2010, je donne naissance à ma fille à l'hôpital. Une grossesse sans problème, un accouchement rapide et sans péridurale, comme je le souhaitais. Mais avec du recul, cela aurait pu se passer beaucoup mieux : sans rupture artificielle de la poche des eaux, sans déclenchement, sans perfusion, etc. Autant de "détails" qui me laissent insatisfaite et qui me poussent à davantage m'informer avant ma seconde grossesse.

En 2011, je suis de nouveau enceinte. Avec Francisco, mon compagnon, nous décidons d'être accompagnés par Hélène Sautriau, sage-femme libérale. Nous l’apprécions beaucoup en tant que personne, posée, professionnelle et douce. De plus, je suis épatée par ce que je découvre : des femmes font le choix d’accompagner des accouchements à domicile malgré toutes les difficultés auxquelles elles doivent faire face, comme le défaut d'assurance. Je m’aperçois également qu’il est difficile, en France, d’accoucher chez soi et plus généralement de vivre un accouchement respecté. L'idée d'un documentaire est là mais je ne suis pas prête...

Au printemps 2016, j'écris ce film, accompagnée de Ana Paula Bonifácio, une amie journaliste brésilienne. En juin, nous commençons le tournage dans les Alpes de Haute-Provence, là où vit Hélène Sautriau. Une semaine qui nous confirme que nous sommes prêts à réaliser ce film. En effet, tout se déroule à merveille !




Les intervenants

En plus d'Hélène Sautriau, sage-femme accompagnant des accouchements à domicile, nous avons interviewé, à ce jour, une femme enceinte et un couple de parents.

Nous allons recueillir la parole d'autres sages-femmes. Parmi elles :
  • - Jacqueline Lavillonnière, la « chef de file » des sages-femmes accompagnant des accouchements à domicile ;
  • - Maï Le Dû, sage-femme, enseignante, sociologue et écrivaine ;
  • - Carole Palmier, sage-femme exerçant en milieu hospitalier ;

Nous irons également recueillir d'autres témoignages, en France et dans d'autres pays. Nous filmerons des professionnels de la naissance, des sociologues, des parents et des couples qui attendent un enfant.

L'équipe

Je rencontre Francisco Taranto Jr. fin 2008. 3 ans et deux enfants plus tard, nous nous associons pour réaliser des reportages photo et des vidéos dans le domaine de l'escalade. Au fil des mois, nos réalisations évoluent. Le voyage, les découvertes en famille, la nature et les rencontres deviennent les clés principales de nos productions.

Ce film Sages-femmes s'inscrit dans la continuité de notre parcours dans la réalisation. À noter que l'année 2016 est pour nous celle de la femme, avec la production d'un documentaire de 52 minutes intitulé Les femmes et la montagne.

- Lien vers nos photos : instagram.com/fotovertical
- Lien vers nos vidéos : fotovertical.com/our-videos


Trois femmes nous ont aidé à mettre en place cette campagne de financement et nous espérons de tout coeur collaborer avec elles pour la production de Sages-femmes. Sow est artiste - retrouvez ses oeuvres sur son site sweetsow.com ; Anne Gaillard est pianiste-compositrice et Ana Paula Bonifácio, journaliste.


À quoi servira l’argent ?


Nous avons fait le choix, dès le début de cette aventure, d’auto-produire ce film afin qu’il reste une aventure indépendante, afin de mener ce projet de A à Z, de notre mieux, sans être tributaire de subventions, des envies d’une chaîne TV, d’un producteur, etc. Mais nous souhaitons également que ce film soit un projet collectif , que ce soit le vôtre tout autant que le nôtre.

Nous avons tout le matériel nécessaire à la réalisation de ce film : trois caméras dont une qui filme en 4K, du matériel pour une bonne prise de son (micros, enregistreur…), des objectifs performants, des lumières et d’autres accessoires (stabilisateur de caméra…).

Nous avons besoin de 6000 euros pour produire le film Sages-Femmes comme nous le souhaitons, avec des images et des interviews réalisés dans plusieurs pays. Votre aide financière permettra de financer une partie du tournage, de la post-production du film et de la communication/diffusion du film.

Pour poursuivre le tournage, nous avons besoin de 2900 euros :
  • - 1500 euros de déplacement avec notre van aménagé. Celui-ci nous sert d’hôtel, de bureau et de véhicule en même temps. Il nous évite de prendre l’avion et nous permet d’aller à la rencontre des protagonistes tranquillement.
  • - 1400 euros pour amortir le coût du matériel défrayer l’équipe de tournage.

Ensuite, vient le budget de la post-production, équivalent à 2500 euros :
  • Montage : 1900 €
  • Suivi post-production : 400 €
  • Musique originale : 200 €

Enfin, le budget de communication et diffusion s’élève 600 euros. Cela correspond aux frais de communication et à la commission de 8% du site de crowdfunding.

Si vous êtes généreux et que nous arrivons à dépasser le budget fixé , le film prendra une nouvelle dimension ! N’hésitez pas à aller voir l’onglet « À quoi va servir l’argent ».

Liens

Page Facebook : facebook.com/sagesfemmesfilm
Site internet : sagesfemmes-lefilm.com
Mail : sagesfemmeslefilm@gmail.com
Visuels : sagesfemmes-lefilm.com/visuels



L'équipe du projet

le casting

  • HélèneSautriau JacquelineLavillionière MaïLe Dû CarolePalmier

l'équipe

  • Sandra Ducasse Auteur - Directrice du film Francisco Taranto Jr. Réalisateur

À quoi va servir l'argent ?

OK
A partir de 6 000 €
+

Montant minimum pour un super tournage, en France et ailleurs... Par contre, le montage est "basique", c'est-à-dire sans étalonnage et mixage professionnel. Les frais de suivi post-production, de communication et de diffusion sont aussi réduits au minimum !

A partir de 10 300 €
+

Nous pouvons rétribuer des professionnels pour une post-production de qualité (étalonnage, mixage, musique originale, etc). Ce qui donne : 2900 € pour le tournage, 5600 € pour la post-production et 1800 € pour le budget de communication et de diffusion.

Actualités

Oupss je me rend compte que mon message n'à pas été envoyé en entier! Désolée. Mon fils viendra au monde chez nous vers mi-mars/début avril...!

Beau projet, on vous souhaite une bonne réalisation et beaucoup de succès. Vous êtes chez vous pour les vacances de Noël ? Les irlandais

Merci de soutenir les sages femmes et les femmes pour qu'elles aient accès à une naissance respectée Je suis sage femme à Lausanne en Suisse. Je pratique en maison de naissance et à domicile . Courant 2017 nous avons espoir d'ouvrir une nouvelle maison de naissance à Lausanne elle s'appellera Éden. Pour que toute les femmes puissent avoir le choix et une information éclairée. Souscripteur : MN Éden

Avec joie Sandra.

Merci à vous Anastasia !! Vous devez mettre au monde votre enfant d'ici la fin de l'année ?

Félicitations pour cette belle initiative !! Je suis jeune sage-femme et, avec mon compagnon, nous accueillons bientôt notre premier bébé au cœur de notre petite maison... Nous sommes touchés par cette lumière et de tout cœur avec vous dans cette aventure... vers l'essence de notre humanité.. un seul mot.... Merci ! ! Anastasia et Quentin

Merci Chloé pour votre commentaire ! Oui, j'adore moi aussi vos références de lecture ! :)

Bon courage pour cet intéressant projet. J'ai accouché sous péridurale pour mon premier bébé, et sans pour le deuxième après avoir beaucoup lu, notamment http://marieaccouchela.blog.lemonde.fr/, le blog de 10 lunes et le livre d'Ina May Gaskin. Même si la deuxième naissance était aussi plus médicalisée que nécessaire à mon avis, j'ai apprécié l'expérience.

Plus de 40 co-producteurs... Merci à vous pour votre support !! <3

Coprods (205)

Voir tous

Voir tous