Quand je veux, si je veux !

Documentaire Paris, France
8 226 € levés sur 7 000 €
118 %
184 coprods
Campagne bouclée
le 1 juillet 2016
Partager ce projet :

Le pitch

Des femmes racontent leur parcours d'IVG. Elles ont vécu cette expérience après le vote de la loi en 1975 et ne regrettent pas leur choix. Issues d’une génération qui ne s’est pas battue pour l’obtention de ce droit, leur décision de participer à ce documentaire s'inscrit dans une lutte féministe engagée depuis les années 70.

Présentation du projet

Il y a quarante ans, des milliers de femmes revendiquaient le droit à pouvoir disposer librement de leur corps. Clamant haut et fort « Un enfant, si je veux, quand je veux », elles n’hésitaient pas à parler publiquement de leur corps, de leur sexualité et de leur désir ou non d’être mères. Evoquer de tels sujets dans l’espace public, était un acte politique fort.



Où en est-on aujourd’hui, 40 ans plus tard ?
On aurait pu penser qu’en se normalisant, l’avortement serait devenu un droit légitime et sa pratique, un acte médical simple. Il n’en est rien… Alors qu’une femme sur trois avorte au moins une fois dans sa vie, l’IVG apparaît toujours comme une concession et non comme un droit à part entière : délais d’attente trop longs, difficultés à trouver un service acceptant de pratiquer l’interruption entre 10 et 12 semaines, disparités régionales très importantes dans la prise en charge, propos maladroits et parfois culpabilisants de la part du corps médical, etc.

Devant un tel constat, des jeunes femmes réaffirment la légitimité de ce droit pour en finir avec les dysfonctionnements qui jalonnent le parcours d’IVG. Rencontrées aux quatre coins de la France, elles racontent en détail leurs expériences intimes et décrivent les obstacles auxquels elles ont été confrontées



Filmées dans des espaces publics, refusant l’anonymat
, ces femmes d’aujourd’hui s’attaquent avec sérénité aux idées reçues et aux représentations négatives qui refont violemment surface. Dénonçant les discours réactionnaires qui cherchent à faire douter et à effrayer, elles nous amènent à repenser les enjeux de pouvoir qui traversent nos corps : pouvoir de la norme sociale, du politique, du médical ou encore de la religion. Autant d’injonctions qui tendent à contrôler les corps, et plus encore les corps féminins.

A travers ce « chœur de femmes », une communauté de mots, d’expériences, et d’histoires s’élabore… Celle-ci se révèle extrêmement précieuse pour toutes les femmes qui vivraient cette expérience dans l’isolement, voire dans la culpabilité. En rendant visibles ces parcours de femmes et à travers des images d’archives inédites , le film s’inscrit dans une lutte féministe menée depuis les années 70. Il nous rappelle combien le combat pour disposer librement de son corps reste, plus que jamais, d’actualité.



Pourquoi nous aider ?

Pendant trois ans, nous sommes partis sillonner les routes de France, nous avons écouté des femmes nous parler de leur IVG et avons nourri nos réflexions politiques. Après avoir réalisé une vingtaine d’entretiens et travaillé sur de nombreuses archives du mouvement féministe, nous sommes aujourd’hui dans la phase de montage de notre film.

Dans un contexte économique difficile pour le documentaire de création, désireux de garder notre indépendance, nous avons décidé de faire appel à vous : nos amis, nos proches, les militantes et militants féministes, les partenaires institutionnels, les médias, toutes personnes qui considèrent qu’un film sur l’IVG est nécessaire et qu’il doit être vu, débattu et critiqué.

Nous souhaitons pouvoir assurer le montage (étape cruciale dans un documentaire) et la post-production dans des conditions décentes, avec l’assurance de payer correctement les professionnel-le-s qui travailleront avec nous pour finir le film (monteur-euse, photographe du Mouvement de Libération des Femmes, musiciennes pour la bande son, etc.)

Les rétributions

Pour ce qui est des rétributions aux contributeurs nous ne souhaitons pas hiérarchiser nos remerciements. Peu importe la somme offerte au projet, chaque contributeur aura accès au film en ligne et sera remercié au générique. À partir de 20 euros, un DVD est offert. Pour les paliers supérieurs, plusieurs DVD vous seront envoyés afin que vous puissiez faire connaître le film et faire entendre son propos autour de vous.

L'équipe du projet

l'équipe

  • Nicolas Drouet Auteur-Réalisateur Susana Arbizu Autrice-Réalisatrice Mickaël Foucault Auteur-Réalisateur Henri Belin Auteur-Réalisateur

À quoi va servir l'argent ?

OK
A partir de 3 000 €
+

Merci de votre soutien !

Avec cette somme nous pouvons salarier un-e monteur-euse pendant 4 semaines. C’est très peu. Mais c’est déjà ça !

OK
A partir de 7 000 €
+

Un grand merci à toutes et tous !

Nous gagnons 2 semaines supplémentaires de montage et pouvons financer une partie de nos archives et la création musicale du film.

A partir de 10 000 €
+

Grâce à vous, 8 jours de post-production sont possibles !

4 jours pour l’étalonnage et 4 jours pour le mixage son.

Actualités

Merci à vous toutes et tous !!! Hier soir à 22h44, nous avons avons dépassé le 2e palier de 7000 €. Nous sommes maintenant assuré-e-s de pouvoir mener à bien le montage du film et commençons à avoir un budget pour la post-prod, les archives et la création musicale. Il reste 23 jours pour atteindre le 3e et dernier palier, alors n'hésitez pas à en parler autour de vous ! Bien à vous, L'équipe du film

CCB

Parce que JE VEUX avoir LE CHOIX ! Et parce que je reste persuadée que l'accès à ce droit en France reste fragile et parce que je pense aux autres ailleurs aussi ! Une modeste contribution pour un droit fondamental. CCB.

Beau projet...même si certains titres évoqués cet été n'ont hélas pas été retenus...(mais il est très bien ce titre)

Coprods (184)

Voir tous

Voir tous