Cicatrices

Court métrage France
5 686 € levés sur 5 000 €
114 %
83 coprods
Campagne bouclée
le 16 août 2013
Partager ce projet :

Le pitch

Au début des années 60, peu après l’indépendance de l’Afrique francophone, Ousmane et Thiané vivent dans un bidonville à Aubervilliers. Elle tapine pour survivre, quand lui  se drogue avec la recette. Un jour de faim ordinaire, quelqu’un dépose une mystérieuse caisse de rations militaires à leur porte. Celle‐ci cache un fusil et un message sans équivoque: «…SOLDAT, TU DOIS DÉFENDRE L’AFRIQUE, TA TERRE MÈRE ! (...) COMBATS L’ENNEMI DE L’INTÉRIEUR…». Ousmane prend peur et veut rapporter l’arme aux autorités pour éviter tout problème, mais Thiané est décidée à se battre pour changer de vie. Une terrible dispute éclate alors entre les deux amants.

 

Aux alentours, Bienvenue et Marcial, deux casseurs de la brigade Z, entendent la dispute et entrent dans la baraque de Thiané. Face à ce couple déchiré, les vieux démons de Bienvenue refont surface.

Le porteur de projet

Alain et Aïssatou France voir mon profil

Présentation du projet

Raconter l’histoire d’Ousmane et Thiané, c’est parler des violences qui existent toujours, pourtant présentes depuis la “préhistoire” des quartiers populaires. Ces mêmes cités et tours dans lesquelles nous avons grandi.

 

En situant cette histoire cinquante ans en arrière, au début de la Ve République nous voulons faire écho à la situation sociale actuelle. Dans les banlieues des grandes villes françaises, beaucoup de cités populaires ont remplacé les bidonvilles. Si l’habitat s’est amélioré, la population (“black, blanc beur“) de ces quartiers reste méprisée. En 1959, le préfet de Paris Maurice Papon, sous l’autorité du Premier ministre Michel Debré, créé la Brigade “Z“. Officiellement, cette « organisation de la mort » est chargée de retenir l’expansion des bidonvilles...

L’une des intentions de Cicatrices est de saisir aujourd’hui un climat de tension, entre l’ordre et les minorités, qui existe depuis les années 60. Nous parlons d’un désir d’existence, broyé par un contexte social violent.

 

Cicatrices est un film noir qui interroge ce que révèle un martyr en chacun de nous. Un martyr nous fait réagir car son sacrifice interpelle notre humanité, tout comme l’a fait le vendeur ambulant Mohammed Bouazizi en s’immolant par le feu le 17 décembre 2010 en Tunisie. Son geste est à l’origine du Printemps arabe.

 

Avec Cicatrices, notre propos est le suivant : faire taire une révolte par la violence ne fait que la rendre plus grande, plus féroce et plus humaine.

 


 Polyptyque d'une crise d'identité au Japon, A.A. Baldé 2010


DE QUELLE SOMME D’ARGENT LE FILM A-T-IL BESOIN ?


Nous faisons appel à vous pour réunir au moins 5 000 €  en 2 mois. Nous visons les 10 000€ pour réaliser un court métrage fidèle à nos intentions artistiques.

Avec 5000 €, nous serons en mesure de préparer notre tournage et de faire appel à des partenaires classiques, comme le CNC par exemple.

 

Cicatrices est un huis-clos contant l’histoire  d’un couple à l’agonie, vivant dans des conditions misérables et repoussantes, favorisant une atmosphère électrique. Nous voulons faire un film au plus près des personnages ; nous voulons capter les moindres détails qui les trahissent : la sueur sur la peau, les lèvres asséchées par la faim et la soif, les murs fragiles et usés...

 

Pour obtenir cet environnement de tension permanente, l’image numérique est la plus adaptée et notre choix se tourne vers la caméra ALEXA d’ARRI. Elles offrent un niveau de détail idéal pour saisir le grain de la peau (et renforcer l’aspect de ces personnages morts en étant vivants), de la poisse, de la crasse, des objets et détails de l’habitat.

 

La collecte nous permettra d’équiper l’ALEXA de la machinerie nécessaire (Steadycam,Grip Panther, travelling…) pour filmer le temps qui s’arrête pour Ousmane ou encore saisir Thiané qui s’échappe de sa réalité avec la radio pour seule ouverture sur le monde.

 

Nous vous remercions sincèrement pour votre soutien.

 


Amicalement,


Aïssatou Angéla Baldé et Alain Mercier

L'équipe du projet

l'équipe

  • De l'Autre Côté du Périph' Aïssatou Angéla Baldé Alain Mercier Aïssatou Angela Baldé Alain Mercier Laurence Lascary Eriq Ebouaney Laura Kpegli
  • Laurent Mendy Régis Romele

Actualités

Soyez le premier à laisser un message à propos du projet, afin d'échanger avec Alain et Aïssatou et les autres coprods !

Coprods (83)

Voir tous

Voir tous