Soleils

Long-métrage France
17 190 € levés sur 15 000 €
115 %
136 coprods
Campagne bouclée
le 1 mars 2013
Partager ce projet :

Le pitch

English version

English version of the video

Versión española

 

SOLEILS est un long-métrage de fiction réalisé par Olivier Delahaye et Dani Kouyaté.

Un vieil homme est chargé de guérir une jeune fille frappée d’amnésie. Il l’emmène dans un voyage curatif, excentrique et joyeux qui les conduit jusqu’à Ouagadougou en passant par le Cap, Berlin, le Mali et la Belgique.

Sur cette route pleine de surprises ils croisent des gens remarquables et lumineux, des ignorants, des idées reçues, quelques créatures fabuleuses et un texte enfoui dans la mémoire d’un continent et révélant un secret jusque-là bien gardé : l’Afrique a quelque chose à nous dire.

 

An old man is entrusted in curing a young girl struck by amnesia. He takes her on a healing trip, eccentric and joyous, to Ouagadougou by way of the Cape, Berlin, Mali and Belgium.

In their travels full of surprises, they meet characters both remarkable and luminous, or ignorant, with set ideas, some fabulous creatures, and a text hidden deep in a continent that reveals a well kept secret: Africa has something to tell us.

 

Le porteur de projet

ODELION films France voir mon profil

Présentation du projet

 Nous avons tourné l’été dernier SOLEILS, un road movie sans frontière culturelle ni temporelle, avec l’aide du Centre National du Cinéma et après nous être heurtés pendant 4 ans à l’indifférence des professionnels, alors que SOLEILS parle de sujets qui sont au centre de nos préoccupations : notre rapport à la nature, la nécessité d’une éthique dans les rapports humains, le droit à l’éducation, l’intérêt d’enseigner l’histoire et de combattre nos préjugés.

 

SOLEILS n’est plus un projet, mais un film tourné et sur le point d’exister : nous sommes en phase de finalisation du film

Notre exigence de qualité et notre volonté de faire un film grand public nous ont amenés à dépasser notre budget très retreint pourtant géré avec beaucoup de prudence et d’efficacité.

 

Pour financer la finition du film nous avons décidé de faire appel au financement participatif  (demander au public, à vous, à vos amis, à ceux que notre propos intéresse, de faire des dons dont l’addition nous permettra de payer la fin de la post-production du film.) et nous avons choisi le site Touscoprod pour son sérieux et sa réactivité.

 

Notre besoin est de 30.000 euros : 15.000 euros à fin février pour payer les salaires et de 15.000 euros de plus pour payer les fournisseurs dans les 30 jours suivants. Nous avons donc mis comme objectif sur Touscoprod 15.000  euros en espérant arriver à 200% de cet objectif.

En participant vous aidez vraiment SOLEILS à exister !

 

Les intervenants

Cette histoire a été inspirée par un homme comme on en rencontre peu dans une vie… et qui est le personnage principal du film. Acteur connu (au théâtre avec Peter Brook pendant plus de vingt ans et au cinéma récompensé par  un Ours d’Argent du Meilleur Acteur au Festival de Berlin en 2009), il a été admiré et aimé un peu partout dans le monde, au Japon comme au Brésil, en Grèce ou aux Etats-Unis, Sotigui Kouyaté.

J’ai eu l’immense chance de le rencontrer, puis de devenir son ami et de partager des projets avec lui. Un jour alors qu’il était déjà très malade et que je le visitais à l’hôpital, il m’a pris la main et m’a dit : « Je pense qu’il est temps que tu écrives un film. » Rien de plus… nous sommes restés silencieux. Rentré chez moi, je me suis assis à mon bureau et j’ai imaginé que Sotigui nous emmenait dans un voyage merveilleux où il était question de la nécessité de transmettre nos histoires et nos valeurs à nos enfants, de la sagesse de l’Afrique, et des relations que l’Europe avait entretenues avec l’Afrique.

Puis Sotigui nous a quittés.

 

J’ai ensuite coréalisé le film avec Dani Kouyaté le fils ainé de Sotigui, prolongeant ainsi le plaisir de la bonne intelligence, de la créativité et de l’exigence.

Nous avons trouvé deux comédiens talentueux  qui avaient les épaules pour porter cette histoire et acceptaient les conditions spartiates que le budget nous imposait : un conteur charismatique a joué le rôle de Sotigui, Binda Ngazolo, une merveilleuse jeune comédienne a endossé le rôle de la jeune élève de Sotigui, Nina Melo. D’autres nous ont rejoint : Rufus qui donne son ironie à un Voltaire subtil et retors, Eric Berger, fin et généreux, qui ne se laisse pas impressionner par le grand homme, Serge AvedikianAlbert DelpyArnaud CarbonnierWolfgang Kleinertz … et au Burkina Faso des excellents comédiens comme Issaka Sawadogo ( au théâtre national d’Oslo depuis dix ans), Barou OuédraogoGustave SorghoIldevert Medha,Delphine Ouatara et de nombreux autres …

Une équipe technique aussi talentueuse que dévouée nous a soutenus ; dont Dominique Colin (Klapisch, Robbe-Grillet, Les poupées Russes, L’Auberge Espagnole, Q, Les Beaux Gosses, Et si on vivait tous ensemble …) qui a très joliment éclairé des décors trouvés et méticuleusement aménagés par Papa Kouyaté (un autre fils de Sotigui qui a appris la rigueur de la direction artistique auprès de Peter Brook) , … le tout monté par Linda Attab et mis en musique par un homme-orchestre, Mathias Duplessy, dont les connivences musicales ne connaissent pas de frontière.

A la production, Annabel Thomas et Alex Ogou accompagnés de Lacina Ouédraogo et Sékou Traoré au Burkina Faso et de Patrick Meunier à la mise en scène, ont réunis autour de nous une équipe formidable et enthousiaste qui nous a permis de réaliser notre rêve.

 

Quelle que soit votre décision, vous pouvez aussi nous aider « gratuitement » en soutenant SOLEILS sur sa page Facebook ; cela contribuera à sa visibilité.

https://www.facebook.com/pages/SOLEILS/107919599381483

L'équipe du projet

l'équipe

  • Olivier Delahaye Dani Kouyaté Binda Ngazolo Nina Melo Rufus ... olivier.delahaye.odelion@gmail.com

Actualités

Soyez le premier à laisser un message à propos du projet, afin d'échanger avec ODELION films et les autres coprods !

Coprods (136)

Voir tous

Voir tous