La Quête du Loup Sauvage

Documentaire France
17 750 € levés sur 15 000 €
118 %
173 coprods
Campagne bouclée
le 19 juin 2013
Partager ce projet :

Le pitch

Un soir, je suis caché dans une vieille forêt de sapins. Une forêt magique, couverte de lichens, jonchée de grands rochers moussus. Cela fait plusieurs soirs que je viens ici. Je reste là, caché au creux d'un rocher pour écouter le chant nuptial de la chouette chevêchette. La chouette est là, elle pousse son cri à quelques dizaines de mètres de moi. Des heures, des jours de patience enfin récompensés. Je décide de dormir sur place pour profiter de ces instants uniques. Je viens à peine de prendre ma décision, quand tout à coup... Un hurlement me cloue sur place ! Je n'en crois pas mes oreilles. je suis boulversé par ce que j'entends. Je n'ose à peine respirer... Soudain un nouveau hurlement déchire le silence et durant 10 minutes les hurlements se succèdent à quelques centaines de mètres de moi ! Le choc est colossal. Très vite une obsession s'insinue dans mon esprit. Voir le loup ! Filmer le loup ! Le film va raconter cette quête du loup sauvage dans les Alpes, voir l'animal, réussir à le filmer et assister, peut-être, à l'installation d'une nouvelle meute au coeur de cette vallée sauvage. Jean Michel Bertrand

Le porteur de projet

ADR Productions France voir mon profil

Présentation du projet

Vision du réalisateur Jean-Michel Bertrand :

- À propos du film et de l'évolution cinématographique par rapport au précédent :

Le premier film que j'ai réalisé (Vertige d'une rencontre) fut pour pour moi comme un coup d'essai, un joli brouillon à travers lequel j'ai tenté d'utiliser une autre forme de narration à propos d'un style de film qualifié de documentaire "nature" ou "animalier".
J'ai pris le parti d'intervenir et de témoigner directement dans le film pour maintenir le lien le plus étroit possible entre le public et mes propres émotions.
Aujourd'hui, après ce coup d'essai qui m'a beaucoup appris, je désire aller plus loin, aussi bien du point de vue de l'écriture que de l'expression cinématographique.

Le loup n'est pas l'aigle et tout ce qui touche à cet animal nous emmène vers des sentiments profonds et irrationnels, d'où la puissance émotionnelle de s'attaquer à un tel symbole.

J'ai vraiment envie de me servir de cette expérience pour aller encore plus loin afin de raconter une nouvelle histoire plus forte et surtout, construire le film autour de cette écriture. Une écriture totalement et délibérément cinématographique avec les contraintes, la rigueur et les moyens que tout cela implique.

- De la pertinence de mon personnage :

Ma présence et mes apparitions dans le film peuvent poser question à un certain nombre de personnes.
Je dois dire que cette présence fait partie intégrante du film, c'est au travers de mes apparitions que le public peut s'identifier à mon personnage et que le film, qui ne pourrait être qu'une succession de jolies images accompagnées d'un gentil commentaire didactique et d'une musique d'ambiance devient vivant. C'est en partie au travers de mon personnage que les gens vont entrer dans l'histoire et se retrouver à mes côté à la recherche du loup.

Ensuite, tout n'est que dosage. Ne pas être trop là. Ne pas parasiter le film. N'être là que pour raconter et partager des émotions. Un style un peu décalé, anti héros, prenant tout ça avec dérision et humour. Mes apparitions ne sont pas le but ultime du film, elles participent simplement à partager avec le spectateur. C'est pour cela qu'elles seront dosées avec rigueur.

Vision du Producteur Pascal Verroust :

Filmer le loup sauvage pour la première fois, aller au plus près de son intimité.

Ce pourrait être le seul but de ce film, mais Jean-Michel Bertrand nous propose un autre voyage, plus intime dans une vallée inexplorée des Alpes. Dans ce lieu sauvage, le loup s'installe, loin des hommes et de leurs peurs. Mais en explorant cette vallée, Jean-Michel va à la rencontre d'un autre monde qui ne se révèle qu'à celui qui sait devenir invisible et qui a su garder ses yeux d'enfants. Le loup est le compagnon de notre enfance, combien de contes ont fait de lui ce personnage redoutable, croqueur de grand-mère ou de petits cochons. Notre film n'est pas un film animalier. C'est un film d'histoire comme celles qui justement accompagnaient notre enfance.

Nous avons décidé de proposer à touscoprod de nous rejoindre pour permettre à ce film d'exister. Nous souhaitons réunir autour du projet des coopérateurs qui vont l'accompagner tout au long du tournage jusqu'à sa sortie. Jean-Michel va tenir un blog qui dévoilera ses longues journées faites d'attente et de surprises. Tous les 15 jours un nouveau message vidéo vous sera envoyé. Créer des liens, faire de vous les acteurs de la sortie d'un film, vous permettre de l'accompagner tout au long de sa fabrication. Voilà notre projet.

Mais la souscription a aussi un but pratique. Pour permettre à Jean-Michel de faire vivre ses images, nous allons faire l'acquisition d'un drone. Non pas ceux que les militaires emploient, mais ces drôles de machines à hélices, capable d'emporter dans les airs une caméra et nous faire découvrir les beautés de l'espace alpin.

Ce drone vaut 15.000 euros ; c'est le montant de la souscription.

En contrepartie, nous vous proposont deux possibilités exceptionnelles.
- La première est un séjour dans la vallée aux loups avec Jean-Michel Bertrand. Ce programme est proposé par l'agence "Terres Oubliées", partenaire de notre projet.
- La deuxième, pour ceux qui rêvent de cinéma, est la possibilité d'une journée de tournage avec le drone piloté par Jean-Michel.

ADR s'efforce de produire des projets différents, parfois dérangeants, mais toujours ouverts sur le monde pour mieux l'appréhender, pour mieux le comprendre.

Vous associer à ce projet, c'est aussi nous soutenir dans cette démarche qui préfère les chemins buissonniers aux autoroutes, le rêve à la réalité.

L'équipe du projet

l'équipe

  • Jean-Michel Bertrand Pascal Verroust

À quoi va servir l'argent ?

OK
A partir de 15 000 €
+

Actualités

Voici la réponse de Jean-Michel Bertrand suite aux absences de contreparties : Merci de continuer à soutenir le film malgré ces manquements... Pour ce qui est du financement participatif de La Vallée des loups, j'ai envoyé toutes les contreparties que j'ai pu alors que je n'avais pas à le faire, car c'est au producteur de de faire cela, et effectivement il en manque. Je vais donc vous raconter ce qui s'est passé dans la réalité et vous pourrez peut-être agir et en tout cas le communiquer aux autres floués. Le premier producteur du film qui s'appelle Pascal Verroust et qui avait la société ADR Productions a encaissé par l'intermédiaire de Touscoprod les 17000€ payés par les coproducteurs, puis il a fait faillite et est parti avec cette somme sans que j'en vois la couleur. Aujourd'hui il a rouvert une maison de production qui s'appelle K2 Productions et continue comme si rien n'était. J'ai prévenu Touscoprod de cette situation et ils m'ont dit ne pouvoir rien faire. Touscoprod sont donc parfaitement au courant de ce qui s'est passé et ne peuvent pas bouger dans la mesure ou cette société n'était plus solvable (ADR Productions). Et ils n'ont pas l'air pressés d'aller demander des comptes à ce sinistre personnage... qui coule des jours paisibles avec sa nouvelle société. Vive le système des faillites en France. Voilà ce qui s'est passé et qui a fait que j'ai passé un an sans être payé et qui m'a conduit à deux doigts de vendre ma maison. Heureusement que j'ai rencontré par la suite des producteurs honnêtes qui m'ont permis de continuer le film et de le terminer, mais qui n'ont évidemment absolument rien à voir avec cette triste histoire. La jungle n'est pas toujours là où l'on croit. Bien à vous Jean Michel Bertrand

il est clair que les 17000 euros recoltes ont été pris par ARD le co porducteur ..et que nous ne verrons pas le contrepartie ..Pascal Verroust est parti avec notre argent declarant sa societe en faillite . Il a monté a ce jour une nouvelle societe K2 Productions. Pour ma part je vais contacter cette societe et demander le remboursement de mon apport . Quand a touscoprod , je suis de l'avis des autes personnes ayant posté ..finish.

Bonjour. Comment vais-je recevoir le dossier de presse qui m'est dû? Merci de me renseigner. Jean-Raoul

Je viens de lire les commentaires et je réalise qu'effectivement je n'ai pas eu de contreparties correspondant à ma participation! Même si l'intention est d'aider au film, recevoir ce retour est une joie de voir le projet abouti grâce à l'investissement de tous! J'ai eu hélas le même problème quand j'ai participé pour Vertige d'une rencontre... C'est regrettable. Y a t'il un moyen pour les recevoir?

Je ferais le même commentaire que RUDY ,cette première expérience sera hélas la dernière car il est évident que ce genre d'expérience doit être basé sur une totale confiance.Dommage.

Suivi absolument nul de votre part, limite arnaque aux contreparties... Terriblement déçu, et fort dommage pour vos autres actions, auxquelles il est bien évident que je ne participerai pas !!! Mais ayant un "pied-à-terre" dans les Hautes-Alpes, nous avons eu la chance de suivre par d'autres sources l'évolution du projet jusqu'aux avant-premières locales en présence de Jean-Michel et de toute l'équipe à Gap, et nous avons bien compris qu'il avait ensuite rencontré un "vrai" producteur, sérieux, lui ! Nous sommes surtout heureux qu'il est pu mener à bien ce magnifique projet, concrétisé par un film tout aussi magnifique. Son remerciement personnel lors de la dédicace du livre en fin de séance nous a beaucoup touchés et est notre plus belle récompense... Alors gardez vos "carottes", mais ne comptez plus sur nous... G. Brunot

Suivi absolument nul de votre part, limite arnaque aux contreparties... Terriblement déçu, et fort dommage pour vos autres actions, auxquelles il est bien évident que je ne participerai pas !!! Mais ayant un "pied-à-terre" dans les Hautes-Alpes, nous avons eu la chance de suivre par d'autres sources l'évolution du projet jusqu'aux avant-premières locales en présence de Jean-Michel et de toute l'équipe, et nous avons compris qu'il avait ensuite rencontré un "vrai" producteur sérieux. Nous sommes surtout heureux qu'il est pu mener à bien ce magnifique projet, concrétisé par un film tout aussi magnifique. Son remerciement personnel lors de la

Je pensais que mes changements d'adresse successifs expliquaient que je n'aie pas reçu la photo promise en échange de ma souscription. Pensez-vous pouvoir envoyer les lots, ou y-a t-il un problème de financement, ou autre...? Cordialement MH

Ravi que le film voit le jour. Mais très, très déçu par la façon dont s'est passé le suivi du projet pour ceux qui ont participé. Aucun retour sur l'avancement du projet et récompense sous forme de carotte. Dommage et préjudiciable si un autre projet devait être financé.

Pareil que les deux personnes précédentes. J'ajouterai que les récompenses ont changé depuis le financement, pour 25 € il devait y avoir le DVD du film sur le loup... Bref pas très honnête d'avoir agis de la sorte pour cette si belle cause.

même commentaire que sylviane geneviève

Bonjour, Je suis ravie que le film "La vallée des loups" ait vu le jour, mais je suis vraiment déçue de ne pas avoir été destinataire de la récompense que j'aurais dû recevoir suite à ma souscription d'un montant de 90€ .....Je vous souhaite tout de même un énorme succès en salle ! Sylviane

Bonjour , je suis toujours administrateur au cinéma-théâtre de La Mure ( 38 ) , nous serons bien entendu preneur du film sur le loup et l'accompagnement de Jean-Michel comme il y a quelques années pour Vertige d'une Rencontre sera un plus apprécié. L'avantage c'est que nous ne sommes pas loin du Champsaur ! J Luc Matheron

Coprods (173)

Voir tous

Voir tous