CANCER… BUSINESS MORTEL ? QUI DÉCIDE DE NOTRE SANTÉ ?

Documentaire Bon-Encontre, France
25 132 € levés sur 17 000 €
148 %
399 coprods
Campagne bouclée
le 20 avril 2014
Partager ce projet :

Le pitch

Peut-on soigner librement en France ? Hélas, les protocoles standardisés par les hautes instances médicales empêchent une médecine individualisée qui est pourtant la solution que préconise le Dr Nicole Delépine.

Le porteur de projet

Jean-Yves Bilien Bon-Encontre, France voir mon profil

Présentation du projet

PLUS QUE 6 JOURS !

Voici un peu plus d'un mois que le projet de film CANCER… BUSINESS MORTEL ? de Jean-Yves bilien est déposé sur le site Touscoprod et vous êtes déjà plus de 250 à avoir souscrit une participation pour permettre à ce film de voir le jour.

Le seuil des 17 000 Euros vient d’être franchi !


Cette somme de 17000€ récoltée à ce jour correspond à 15300€ net, car la société Touscoprod retient 10% des sommes récoltées à titre d'honoraires.

Même s'il vous a été initialement demandé de participer à hauteur de 17000€, réaliser ce film coûtera autour de 25 000 €, tous les dons supplémentaires seront donc les bienvenus et seront bien évidemment et exclusivement utilisé à la fabrication du film.

Votre participation permettra sans aucun doute de faire bouger les choses. Continuez à en parler autour de vous, faisons tous ensemble en sorte d’avoir le droit de décider la façon de nous soigner.


MERCI DE VOTRE SOUTIEN !!!




Y aurait-il un super business de la maladie qui ne tiendrait pas compte des patients en souffrance?

Le docteur Nicole Delépine, Cancérologue, responsable de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP), pratique avec son équipe une cancérologie individualisée et sans aucun doute mieux tolérée et de surcroît plus efficace. Ses résultats parlent d’eux-mêmes : plus de 90% de réussite sur des cancers de l’os chez l’enfant si la prise en charge est immédiate contre 50% ailleurs.

Après trente ans de bons et loyaux services le Dr Delépine s’apprête à partir en retraite en juillet prochain et à cette occasion les pouvoirs publics envisagent très sérieusement la fermeture du service. La présence de la petite équipe des 8 médecins séniors pédiatres qui exercent avec elle, depuis plus de trente ans garantit la pérennité de ses méthodes et pourtant l’avenir du service reste très incertain.

Si le ministère de la santé essaie de faire croire que les revendications du Dr Delépine sont une lubie qui ne concerne qu’elle, il suffit d’aller dans son service pour constater qu’elle est loin d’être seule dans son combat. Une équipe dévouée à la cause, des parents reconnaissants du travail accompli visant à sauver leurs enfants en péril, de nombreuses personnalités soutenant la cause, des associations constituées pour crier haut et fort la nécessité de conserver ce service, sont autant d’énergies réunies vers un seul but : Conserver ce service qui obtient des résultats probants. Le réseau de radiologues, de chirurgiens, de médecins nucléaires, a su avec l’expérience acquise durant toutes ces années à travailler ensemble, adapter des traitements spécifiques, aux besoins de chaque patient. L’échange, la discussion sont les atouts du service.

Cette équipe n’est pas seule; un réseau de médecins lui adresse des malades à priori perdus, ou tout simplement démunis et pour certains même quasiment résignés à leur sombre destin.

L’objet de ce film d'une durée d'1h15 est de comprendre la genèse du conflit qui oppose depuis plus de 25 ans, le Dr Delépine et son équipe, aux oncopédiatres français et par voie de fait les pouvoirs publics qui tentent de minimiser les résultats de ces travaux pratiqués depuis plus de 25 ans.

Peut-on soigner librement en France ? Manifestement la question vaut la peine d’être posée. Depuis les années 2000 la situation s’est aggravée. Les initiatives sont vues d’un mauvais œil, les protocoles coulés dans le marbre ne laissent aucune place aux initiatives visant à atteindre l’objectif ultime du médecin : soigner, guérir quelqu’en soit le chemin.
Après plus de 25 ans de lutte, le service existe toujours. Il y a fort à parier que si les résultats n’avaient pas été significatifs l’unité aurait tout bonnement disparu depuis bien longtemps.

Nous passerons une semaine dans le service pour recueillir les témoignages des personnes concernées par la mort annoncée de cette unité. Médecins, cancérologues, patients, familles, personnel hospitalier, député, sénatrice, stars de la télé viendront donner leurs points de vue sur la question pour offrir de leur voix militante toutes les bonnes raisons pour le maintien du service.
La médecine actuelle semble s’élaborer sur un fonctionnement à plusieurs vitesses. Cette médecine uniformisée, informatisée, déshumanisée n’est pas du goût du Dr Delepine et de ses collègues.

Ce qui se joue très clairement c’est la vie d’enfants et d’adultes. II semble donc évident que poursuivre la mission initiée par le Docteur Delépine est pour ainsi dire vitale.
Ses collègues pourront-ils poursuivre leurs missions ?

Jean-Yves Bilien



Pour nous contacter :
filmnicoledelepine@jeanyvesbilien.com

Site du Dr Nicole Delépine:
http://www.nicoledelepine.fr

Site de Jean-Yves Bilien
http://www.jeanyvesbilien.com/cancer-business-mortel-qui-decide-de-notre-sante/

Site de l'association AMETIST
http://www.ametist.org


Articles sur le sujet :

Article revue " enquêtes de santé " - Interview du Dr Delépine
Article revue " enquêtes de santé " - OPA sur le cancer


Pour signer la pétition du Dr Nicole Delépine : Cliquez ici







L'équipe du projet

Jean-Yves Bilien, réalisateur depuis 15 ans, il a réalisé plus de 30 documentaires sur des sujets autour de la santé et de la science - www.jeanyvesbilien.com

l'équipe

  • Jean-Yves Bilien Réalisateur Guillaume Georget Chef opérateur - cadreur Andrès Mendoza 2ème Cadreur Alain Belloc Ingénieur du son Mariane Hufschmitt Photographe de plateau Maxime Paillé Mixage Etienne Brault Montage Bertrand Treuil Coordinateur du projet
  • Géraldine Polveroni Assistante de production

À quoi va servir l'argent ?



Votre participation permettra dans un 1er temps de financer le tournage et la post-production du film d'1h15 et dans un 2ème temps permettra de réaliser le tournage du Colloque organisé par le Dr Nicole Delépine le 4 avril 2014 à l'hôpital la Pitié Salpêtrière à Paris.

Participer à la fabrication de ce film, c'est en quelque sorte miser sur la qualité des soins que chacun est susceptible d'attendre !!

Votre aide est précieuse pour que ce film voit le jour. Merci de votre soutien !

Le mot de la fin

Pour ceux qui ne pourraient pas apporter leur soutien financier, nous vous invitons vivement à parler de ce projet autour de vous. Divulguez ! Faites savoir ! Nous sommes tous concernés par un tel sujet, votre geste sera déjà une aide fondamentale !!!


Actualités

Comme le disait si bien Stéphane Hessel "Indignez-vous"!!!! INDIGNONS-NOUS face à une bureaucratie impitoyable!!!

J'espère du fond du cœur que ce film verra le jour afin que la vérité soit ...
et que les consciences s'éveillent...Devenons des petits colibris, est le monde changera.
Comme disait Apollinaire: "Il est grand temps de rallumer les étoiles."
Catherine Barré

Excellente initiative - reste à espérer que le Docteur Delépine ne subira pas les foudres du Conseil de l'Ordre comme le Professeur Even suite à ses prises de position courageuses contre les lobbys pharmaceutiques ...
Courageux combat que celui-ci - vive internet qui permet au moins de lutter contre la pensée unique et de fédérer chaque jour plus d'opposants contre les dérives de cette industrie : vaccination H1N1, Gardasil, essais thérapeutiques ...
A quand l'ouverture vers une approche holistique de l'individu ? On broie l'individu à l'aide de traitements conventionnels qui occultent toute dimension émotionnelle, mentale, hygiène de vie et de pensée ... La santé est avant tout une responsabilité indviduelle - comme le dit si bien la bande-annonce, retrouvons cette liberté !





Tres beau projet, j’espère que ce film rencontrera un large public. L'exemple du Dr DELEPINE, montre que notre système de "santé" devient fou et dangereux, de nature dictatoriale. Il est urgent de réintroduire de l'humain dans la médecine qui est d'abord un art. La chimiothérapie n'est pas la seule approche thérapeutique du cancer, ce message doit aussi être largement diffusé.

Bonjour,

Je suis un ancien professionnel de la santé de + de 77 ans en retraite.
Je voulais attirer votre attention sur la "Cellsymbiosistérapie" (CST) qui est une thérapie naturelle enseignée officiellement en Allemagne en post-universitaire dans certaines université allemande. Malheureusement en France ne sont uniquement disponibles que les compléments alimentaires Tisso qui font partie de cette thérapie très complète en Allemagne ce qui n'est déjà pas mal. Seule ombre au tableau, peu de caisses allemandes participent aux frais pour cette thérapie. Je peux simplement témoigner que de l'autre côté du Rhin les personnes qui se font soigner pour un cancer ou d'autres maladies graves et chroniques avec cette méthode, celle-ci est au minimum aussi efficace si non plus qu'en France mais SANS les effets secondaires. On parle là de guérison et non plus de rémission.

Tant que Big Pharma fait la loi en France en faisant du Lobbying généreux auprès des politiques, point de salut chez nous. Je vois journellement les personnes devenir de plus en plus malade et les jeunes de plus en plus tôt grâce à l'agriculture intensive, l'alimentation industrielle et naturellement les médicaments chimiques. Je ne vais pas cracher dans la soupe car j'ai travaillé plus de 33 ans dans ce domaine et nous avons aussi besoin de la médecine classique pour les accidentés et les urgences. N'oublions jamais que la société vit des malades et non des biens-portants. Pour tout le reste j'émet de sérieux doutes quand à l'avenir de notre civilisation. Le serment d'Hippocrate étant devenu ceux des hypocrites. Ce qui se prépare pour l'avenir est EFFRAYANT.

Personnellement je préfère mourir d'un cancer que d'une intoxication médicamenteuse car à plus ou moins longue échéance le corps ne supporte plus l'agression chimique continuelle et meurt à petit feu. N'oubliez pas qu'un malade qui meurt de son cancer à 5 ans + 1 jour n'est pas comptabilisé dans les statistiques. Les chimio et radiothérapies ne font que prolonger la vie mais avec quels effets secondaires ??? mais elle ne guérit pas. pour un cancer pris au stade 3 et 4 je ne crois pas que médecine a fait un quelconque progrès depuis 20 ans. La seule détection plus tôt de la maladie a fait des progrès ce qui permet de mieux soigner.

Il n'y a aucune autre solution que de renverser la vapeur et de vivre plus sainement sans les différents artifices actuels. Il faut revenir à une immunité meilleur et faire en sorte que le terrain de l'homme redevient plus sain. Mais là, je vais à l'encontre de Big Pharma dont les bénéfices ne font que croitre et dont les actionnaires ne sont pas décidés à lâcher-prise. Malheureusement le fric régit le monde.

Courage, il existe des solutions et il existe encore des médecins au grand coeur qui qui font des miracles et qui utilisent des méthodes classiques mais aussi des méthodes non conventionnelles au risque de se faire radier de l'ordre des médecins. Bravo à eux. Je leur tire mon chapeau.

Richard Haas.



une raison tout simplement humaine que de se rallier à la cause défendue par des professionnels qui désirent défendre le droit aux soins individualisés. Pour que le respect de l'identité de chaque malade ne devienne pas un souvenir mais bel et bien un droit respecté. Bravo au Dr DELEPINE et à l'équipe de professionnels qui évolue dans son sens_ Au nom de tous les malades et leurs familles, en souvenir de ces petits ou grands qui s'éteignent, faute d'une prise de conscience de masse et face à la violence d'un système de santé à la dérive_ Ravi d'avancer dans le sens d'un vrai combat humain

Je suis moi-même atteinte par un cancer et j'ai expérimenté la situation d'être complètement transparente en tant qu'être humain mais juste vue comme un carcinome à traiter selon LE protocole applicable à ce type de cancer sans qu'on se préoccupe de voir les résultats de la 1ère chimio ni si je la supporte ni si j'ai envie de vivre encore ou de me laisser mourir rapidement . Et rien n'est proposé pour contrer ou prévenir la toxicité des chimio sur le coeur ou surtout sur les intestins qu'on dit être notre 2ème cerveau ; Ils attendent qu'on soit vraiment abîmé ou affaibli pour rajouter un traitement toxique supplémentaire. Sans compter les omissions des explications sur votre état quand ce n'est pas carrément des mensonges . Je dois me débrouiller seule pour trouver des pistes ou des traitements naturels évidemment pas remboursés par la SS ! Mais là où un Real Build de Beljanski fonctionne à 150 euros/mois (non remboursés) et apparemment sans suites dommageables sur le corps , j'ai droit à une injection de Neulasta 0,6 ml à 985 euros remboursés dont les effets secondaires sont fréquents . Prise en charge par des techniciens aux ordres , pas par des médecins à l'écoute de l'être en souffrance . Beaucoup de colère et d'amertume sur cette dictature du cancer

Coprods (399)

Voir tous

Voir tous