ACROSS ANTARCTICA

Documentaire Paris, France
Partager ce projet :

Le pitch

2045 km, 74 jours, -50°C. Du 14 novembre 2014 au 27 janvier 2015, Stéphanie Gicquel a traversé l’Antarctique à ski via le pôle Sud. Une expédition qu'elle a imaginée, montée et préparée pendant trois ans. Il s'agit notamment de la plus longue expédition à ski réalisée par une femme en Antarctique sans voile de traction. Plus qu’un récit d’aventure, ce film de 30 minutes traite surtout de questions existentielles liées à la quête de sens, la peur, la liberté, l’accomplissement, et l’audace. Un partage d'expérience pour inciter chacun à vivre pleinement sa vie, sans peur ni regret. VERSION FRANCAISE DU FILM DISPONIBLE EN VOD SUR CE SITE

Présentation du projet

Synopsis du film ACROSS ANTARCTICA

2045 km, 74 jours, -50°C. Du 14 novembre 2014 au 27 janvier 2015, Stéphanie Gicquel a traversé l’Antarctique à ski via le pôle Sud, avec deux autres aventuriers, dont son mari Jérémie. Une expédition qu'elle a imaginée, montée et préparée pendant trois ans. Il s'agit notamment de la plus longue expédition à ski réalisée par une femme en Antarctique sans voile de traction*. Le film est une invitation au coeur de l'Antarctique à travers le regard et les émotions de l'exploratrice. Il aborde quelques uns des moments forts qu'elle a vécus durant cette longue expédition - l’attente sur le camp de base Union Glacier, le départ de l’expédition sur la côte à l’endroit même où l’alpiniste Reinhold Messner s’est élancé à travers l’Antarctique en 1989, l’ascension jusqu’au pôle Sud atteint la veille de Noël puis l’arrivée sur la barrière de Ronne au niveau de la mer de Weddell après 74 jours d'effort extrême.

Plus qu’un récit d’aventure, ce film de 30 minutes traite surtout de questions existentielles liées à la quête de sens, la peur, la liberté, l’accomplissement, et l’audace. Un partage d'expérience pour inciter chacun à vivre pleinement sa vie, sans peur ni regret. Le témoignage, aussi, d'une vie de couple mise à l'épreuve des conditions extrêmes et d'un corps à corps, pendant 74 jours, avec le continent Antarctique, semblable à un océan de glace figé à près de trois mille mètres d'altitude, dont les vagues sont façonnées par le vent - un sanctuaire où la nature révèle sa formidable puissance à ceux qui s'y aventurent et qui est pourtant si fragile.

(*Sources : Guinness World Records, AdventureStats, ExplorersWeb, Adventure Network International)



Le film ACROSS ANTARCTICA en VOD


Si vous souhaitez visionner le film ACROSS ANTARCTICA (version française), c’est très simple ! Vous pouvez souscrire dès maintenant un droit de visionnage pour 5 euros – il suffit de cliquer sur le bouton prévu à cet effet dans la case « 1 VISIONNAGE » de la colonne ci-contre.

Si vous souhaitez que vos proches puissent aussi visionner le film, vous pouvez souscrire plusieurs droits de visionnage. En souscrivant cinq droits de visionnage, vous pourrez visionner le film et vous pourrez envoyer par email un lien vers le film ACROSS ANTARCTICA à quatre contacts qui pourront ensuite visionner le film de leur côté ou bien vous pourrez mettre les liens vers le film ACROSS ANTARCTICA sur votre page Facebook et vos quatre amis les plus rapides pourront visionner le film !

En faisant ce cadeau à vos amis, vous leur faites plaisir et en plus vous aidez Stéphanie et Jérémie à financer les actions bénévoles (expositions photos, conférences publiques, projections, etc) qu'ils mènent auprès du grand public et des jeunes, notamment pour faire connaître l'Antarctique.

Vous recevrez votre ou vos droits de visionnage dans les 24 heures de votre souscription - vous serez contacté(e) dans l'hypothèse où, pour des raisons techniques, ce délai ne pouvait pas être respecté.

Vous pouvez également souscrire un montant libre (case du haut dans la colonne ci-contre). Au-dessus de 5 euros, vous recevrez un lien pour visionner le film.

Merci d'utiliser le formulaire de contact si vous souhaitez des droits de visionnage par dizaines, centaines ou milliers - notamment si vous êtes une entreprise ou si vous souhaitez faire profiter votre large communauté Facebook du film ACROSS ANTARCTICA.



L’expédition ACROSS ANTARCTICA - par Stéphanie Gicquel


RECIT DE L'EXPEDITION EN QUATRE EPISODES (publication avril 2016) !

« La seule chose qui rend un rêve impossible est la peur de l’échec. » Paulo Coelho.

Ma passion du sport et des régions polaires m'a conduit à explorer le Spitzberg et le Groenland plusieurs fois, l'Antarctique à deux reprises, mais aussi à courir un marathon au pôle Nord géographique par -30°C.

L’Antarctique, le continent le plus froid, le plus venté et le plus isolé aussi... J'ai imaginé, monté pendant trois ans et réalisé l’expédition ACROSS ANTARCTICA. Du 14 novembre 2014 au 27 janvier 2015, j'ai traversé l’Antarctique via le pôle Sud, à ski sans voile de traction, sur 2045 kilomètres, en 74 jours, par des températures qui sont parfois descendues en deçà de -50°C. L'expérience de toute une vie !

Alors que des milliers d’alpinistes ont atteint le sommet de l’Everest, quinze personnes ont accompli un aller-retour au pôle Sud depuis la côte du continent et vingt-neuf personnes ont traversé l'Antarctique via le pôle Sud, dont six seulement en ski sans voile de traction. La plupart des hommes qui s’aventurent sur ce continent le font à l'aide d'une voile de traction, afin de bénéficier de la force du vent qui permet de tracter une charge plus lourde et parcourir une distance plus grande chaque jour - 100 à 200 kilomètres, parfois plus. (Sources : AdventureStats, ExplorersWeb)

L'itinéraire que j'ai déterminé dépendait non seulement des contraintes du terrain, mais aussi du délai maximum de 75 jours pour réaliser l'expédition afin de pouvoir quitter le continent à bord du dernier avion de la saison d'été affrété par Antarctic Logistics & Expeditions (ALE) en partance de la base Union Glacier en Antarctique à destination du Chili, avec les derniers membres de la base, le 28 janvier 2015. Il tenait compte aussi de mes décisions de ne pas prendre de voile de traction et d'effectuer une traversée plutôt qu'un aller-retour - ce qui signifie l'impossibilité de s'alléger en déposant régulièrement des vivres tout au long de l'itinéraire à l'aller pour les récupérer ensuite sur le chemin du retour. Et naturellement l'itinéraire dépendait du budget que j'ai pu réunir - un budget plus conséquent aurait notamment permis d'affréter un vol à destination du Chili spécialement dédié à l'expédition après la fin de la saison d'été Austral.

Mon mari, Jérémie, faisait partie de cette aventure. Deux mois avant le début de l'expédition, j'ai aussi proposé à un autre aventurier qui souhaitait découvrir l'Antarctique de se joindre à nous et d'utiliser la logistique (dépose, récupération et ravitaillements) que j'avais mise en place avec l'ALE, société américaine qui apporte son soutien à la quasi-totalité des expéditions en Antarctique depuis près de trente ans. Il a ainsi pu découvrir et traverser l'Antarctique avec nous. Nous ne sommes pas parvenus à former une équipe soudée, car nos objectifs n'étaient pas alignés.

D'autres mésaventures auraient pu faire échouer l'expédition : la fièvre, une rage de dents, la faim obsessionnelle pour cause d'insuffisance des rations livrées (je pesais 39 kg en fin d'expédition), un vent de face quotidien durant la première partie d'expédition, le poids supplémentaire du matériel photo vidéo à tracter, la déchirure de la tente, les sastrugis, des températures qui sont descendues en deçà de -50°C, le brouillard blanc, les conditions météo, etc.



Le 3 février 2015, je suis rentrée en France, convaincue plus encore que chacun peut aller au bout de ses objectifs.

« La seule limite à nos objectifs est celle que nous leur donnons. Le reste n’est qu’une excuse. Une peur peut-être. Il est toujours temps de vivre sa vie. » Extrait du livre EXPEDITION ACROSS ANTARCTICA, écrit par Stéphanie et Jérémie Gicquel, édité par Vilo, préfacé par Nicolas Vanier, paru en librairie en octobre 2015.

Une conférence TEDx que j'ai donnée un an après mon retour :



Au-delà des kilomètres parcourus, ce qui m'importe le plus depuis le début de cette aventure, c'est de pouvoir partager ma passion des régions polaires avec le grand public, et notamment les jeunes.

J'ai monté plusieurs projets pédagogiques avec des écoles, collèges et lycées. J'ai échangé par téléphone satellite avec plusieurs établissements et répondu à des centaines de questions d'élèves sur un blog pendant l'expédition. Les classes de 6ème B et 6ème C du collège Jean Boucheron de Castillonnès ont par exemple établi un atlas de 250 pages sur les conséquences du réchauffement climatique dans les régions polaires. Leurs travaux en lien avec l'expédition ont été récompensés le 9 octobre 2015 par le prix spécial du Jury du Concours COP21 Juniors Aquitains et ont été présentés au Bourget en décembre 2015. Depuis mon retour, je me rend régulièrement dans les établissements scolaires, et en particulier dans les écoles participant au Parlement des Enfants, pour partager les photographies d'Antarctique et sensibiliser les jeunes au dépassement de soi.

Des tirages grand format de photographies prises durant l'expédition sont exposés dans divers lieux publics. L'objectif de ces expositions est de sensibiliser le grand public et notamment les jeunes à la beauté du continent Antarctique. Ces expositions ont été labellisées COP21 par le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

Je donne également des conférences auprès du grand public sur l'Antarctique. Durant la COP21, j'ai notamment donné des conférences au Bourget, à la COY11, et au Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie. Ces conférences ont été labellisées COP21 par le Ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie.

L'expédition ACROSS ANTARCTICA a permis de récolter à ce jour plus de 10.000 euros au profit de l'Association Petits Princes, qui réalise les rêves d'enfants malades.


Des images uniques pour un film unique

Le film ACROSS ANTARCTICA (30') est une invitation au coeur de l'Antarctique à travers le regard et les émotions de Stéphanie.

Le film aborde quelques uns des moments forts que l'exploratrice a vécus durant cette longue expédition. Jérémie est souvent derrière la caméra et apparaît donc peu dans le film, même si on devine dans la voix off et dans quelques regards la complicité du couple. Le troisième aventurier n'apparaît pas car il n'a pas donné son droit à l'image pour apparaître dans un film.

Au-delà de l'expédition, le film traite surtout de questions existentielles liées à la quête de sens, la peur, la liberté, l’accomplissement, et l’audace.

Ce film est aussi un témoignage d'un corps à corps, pendant 74 jours, avec le continent Antarctique, semblable à un océan de glace figé à près de trois mille mètres d'altitude, dont les vagues sont façonnées par le vent. Un sanctuaire où la nature révèle sa formidable puissance à ceux qui s'y aventurent et qui est pourtant si fragile.

Montrer la beauté immense de l'Antarctique était l'un des principaux objectifs de l'expédition ACROSS ANTARCTICA. Stéphanie et Jérémie Gicquel souhaitent contribuer, modestement, à rendre l’Antarctique plus accessible. En montrant notamment des vidéos et photographies prises tout au long de l'expédition.

Stéphanie et Jérémie ont pu rapporter plus de 50 heures de rush et des enregistrements de sons propres à l’Antarctique. Les images ont été prises grâce à un Canon 5D, un Canon XA20, un Canon G1X, quatre Gopros, deux Q4 Zoom, des trépieds, etc. Les sons ont été enregistrés à l'aide de micros Sennheiser et d'enregistreurs audio. Les batteries ont été rechargées à l'aide de deux panneaux solaires. Il est rare que des aventuriers qui se lancent dans une telle expédition au coeur de l'Antarctique parviennent à rapporter autant d’images.

Chacune des images filmées a été un défi supplémentaire dans cet univers de glace. Un défi physique, pour les doigts surtout. Un défi pour l'équipement, pour les batteries surtout. Une lourde charge que Jérémie a tractée sur son traîneau, pendant toute la durée de l'expédition et à la seule force des bras et des jambes. Et un défi de temps, alors même que celui-ci était compté puisque l'expédition devait être réalisée en 75 jours maximum.



La plupart des reportages et documentaires sur l'Antarctique sont réalisés depuis un bateau ou voilier, sur les côtes, la péninsule, les barrières de glace flottantes, dans les bases scientifiques ou dans le cadre de raids de ravitaillement. Et pour cause, le coeur du continent est difficilement accessible et nécessite plusieurs semaines d'expédition en ski dans des conditions extrêmes.

Stéphanie et Jérémie ont pu filmer des espaces vierges sur lesquels personne n'avait posé le regard auparavant.

Une vidéo montée par les équipes de TF1 pour le JT de 20 H comportant quelques-unes des images d’Antarctique filmées par Stéphanie et Jérémie :



Une vidéo montée par les équipes de France 2 pour le JT de 13 H comportant quelques-unes des images d'Antarctique filmées par Stéphanie et Jérémie :



Stéphanie et Jérémie ont écrit, réalisé et monté seuls le film ACROSS ANTARCTICA quelques semaines après leur retour d'expédition. Ils ont pu financer son auto-production grâce à près de 200 souscripteurs sur une plateforme de financement participatif.

Le film est une réelle aventure comme l'a été la traversée de l'Antarctique. De nombreux obstacles mais aussi beaucoup d'émotion et d'épanouissement comme lors de chaque projection publique.



A quoi vont servir les fonds collectés sur cette page ?

Le budget de l'expédition ACROSS ANTARCTICA et des actions que Stéphanie et Jérémie Gicquel mènent dans les écoles et les lieux publics (conférences, expositions, festivals, projections, etc) pour porter les messages inspirants du film ACROSS ANTARCTICA et pour sensibiliser le public, et en particulier les plus jeunes, à la beauté fragile des régions polaires et à leur importance pour le climat mondial a été bouclé grâce à un emprunt bancaire qu'ils mettront plusieurs années à rembourser.

Les fonds collectés sur cette page leur permettront de rembourser une partie de cet emprunt.

Vous pouvez aussi les aider significativement en partageant cette page sur votre page Facebook ou sur tout autre réseau social ou en la faisant suivre par e-mail à vos contacts !



Pour en savoir un peu plus sur l'expédition ACROSS ANTARCTICA

Le livre EXPEDITION ACROSS ANTARCTICA (Stéphanie et Jérémie Gicquel, Edition Vilo, Préface Nicolas Vanier, relié, 200 pages texte et photos) est paru en librairie le 26 octobre 2015. Vous pouvez en commander une version dédicacée ici :)

« Ce qu’ils ont réalisé est magnifique, car ils l’ont vécu ensemble et le partagent avec ceux qui leur font l’amitié de les suivre, souvent avec admiration, depuis le début... Ce fut mon cas. Ils disent ne pas avoir recherché la performance, mais qu’ils le veuillent ou non, celle-ci fait partie intégrante de leur exploit qui se révèle aussi être une quête, un partage, une promesse de futures aventures, car ils repartiront, c’est certain. Cela se devine aisément pour qui sait lire entre les lignes de ce livre joliment écrit et illustré, un ouvrage empreint de modestie, de poésie et d’humanité. Un livre qui ressemble à ce joli couple qui écrit là une bien belle page de son histoire que je vous conseille de lire bien au chaud » Nicolas Vanier.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de contact.

Merci pour votre soutien !

L'équipe du projet

l'équipe

  • Stéphanie Gicquel sportive-aventurière et réalisatrice Site web Jérémie Gicquel sportif-aventurier et réalisateur Site web

À quoi va servir l'argent ?

OK
A partir de 1 €
+

Le budget de l'expédition ACROSS ANTARCTICA et des actions que Stéphanie et Jérémie Gicquel mènent dans les écoles et les lieux publics (conférences, expositions, festivals, projections, etc) pour porter les messages inspirants du film ACROSS ANTARCTICA et pour sensibiliser le public, et en particulier les plus jeunes, à la beauté fragile des régions polaires et à leur importance pour le climat mondial a été bouclé grâce à un emprunt bancaire qu'ils mettront plusieurs années à rembourser.

Les fonds collectés sur cette page leur permettront de rembourser une partie de cet emprunt.

Vous pouvez aussi les aider significativement en partageant cette page sur votre page Facebook ou sur tout autre réseau social ou en la faisant suivre par e-mail à vos contacts !

Voir tous